Répondre à un marché public est avant tout un acte commercial.

Lorsque l’on répond à un marché public, les principaux documents sont le Bordereau de Prix Unitaire (BPU) ou le Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (DPGF) et le mémoire technique. C’est à partir de ces 2 documents que des notes seront attribuées et qu’un classement sera fait afin de départager les entreprises entre elles.

Tout savoir sur le mémoire technique :

C’est quoi un mémoire technique dans les marchés publics ?

Le mémoire technique est un document qui sera noté selon des critères précisés dans le règlement de consultation. Ces critères sont autant de thématiques sur lesquelles l’acheteur souhaite des précisions et des réponses détaillées. En fonction des prestations (services, travaux ou fournitures) on va trouver des attentes sur les moyens humains, sur les moyens matériels, la méthodologie, la gestion des déchets, la sécurité, l’environnement, la qualité, le SAV, respect des délais……

Ces critères doivent toujours être en rapport avec l’objet du marché.

Pour attribuer le marché au soumissionnaire ou, le cas échéant, aux soumissionnaires qui ont présenté l’offre économiquement la plus avantageuse, l’acheteur se fonde :

  1. Soit sur un critère unique qui peut être :
    • Le prix, à condition que le marché ait pour seul objet l’achat de services ou de fournitures standardisés dont la qualité est insusceptible de variation d’un opérateur économique à l’autre.
    • Le coût, déterminé selon une approche globale qui peut être fondée sur le coût du cycle de vie défini à l’article R. 2152-9.
  2. Soit sur une pluralité de critères non discriminatoires liés à l’objet du marché ou à ses conditions d’exécution, parmi lesquelles figurent le critère du prix ou du coût et un ou plusieurs autres critères comprenant des aspects qualitatifs, environnementaux ou sociaux. Il peut s’agir des critères suivants :
    • La qualité, y compris la valeur technique et les caractéristiques esthétiques ou fonctionnelles, l’accessibilité, l’apprentissage, la diversité, les conditions de production et de commercialisation, la garantie de la rémunération équitable des producteurs, le caractère innovant, les performances en matière de protection de l’environnement, de développement des approvisionnements directs de produits de l’agriculture, d’insertion professionnelle des publics en difficulté, la biodiversité, le bien-être animal…
    • Les délais d’exécution, les conditions de livraison, le service après-vente et l’assistance technique, la sécurité des approvisionnements, l’interopérabilité, les caractéristiques opérationnelles …
    • L’organisation, les qualifications et l’expérience du personnel assigné à l’exécution du marché, lorsque celle-ci peut avoir une influence significative sur le niveau d’exécution du marché.

 

D’autres critères peuvent être pris en compte s’ils sont justifiés par l’objet du marché ou ses conditions d’exécution. Les critères d’attribution retenus doivent pouvoir être appliqués, tant aux variantes qu’aux offres de base.

Le mémoire technique ou cadre de mémoire technique va permettre à l’acheteur public d’obtenir les réponses à ses interrogations, d’être rassuré sur votre capacité à répondre à ses problématiques et de lui garantir votre capacité à réaliser la prestation.

L’acheteur public pourra exiger que le mémoire technique ait un maximum de XX pages, ou que les réponses soient renseignées dans un document appelé cadre de mémoire technique. 

Comment bien rédiger un mémoire technique ?

 

COMMENT BIEN REDIGER UN MEMOIRE TECHNIQUE ? Téléchargez le guide 

Vous vous êtes déjà posé les questions suivantes :

Comment faire un bon mémoire technique ? Quelles sont les composantes d’un mémoire technique ? Pourquoi faire un bon mémoire technique ? Comment bien rédiger un mémoire technique ? À quoi sert le mémoire technique ? 

Alors KEEP CALM, notre guide est fait pour vous !

Au programme :

  1. L’évolution des exigences du mémoire technique
  2. Les critères de notation du mémoire technique
  3. Comment bien rédiger un mémoire technique
  4. L’élaboration du mémoire technique : son objectif et les points importants
  5. Ne plus perdre de temps sur la forme et optimiser la personnalisation sur le fond

Téléchargez notre guide pour découvrir ce que l’acheteur attend de vous, comprendre ses besoins et répondre à ses attentes. Apprenez à vous vendre par écrit et à bien rédiger votre mémoire technique.

Pour rappel, votre mémoire technique est un acte commercial. Il doit donc convaincre, en développant une argumentation pertinente et il doit valoriser vos atouts.

Alors, qu’attendez-vous ?

Pourquoi faire un bon mémoire technique pour répondre à un marché public ?

Ce mémoire technique peut vous faire gagner ou perdre un marché public. Il ne doit pas être pris à la légère et encore moins être rédigé au dernier moment. Il arrive à beaucoup d’entreprises de perdre un marché à cause de leurs mémoires techniques alors même qu’elles étaient les moins chères.

Ce document est votre commercial. C’est lui qui va devoir montrer que vous avez compris la problématique du client, qui va devoir argumenter et répondre aux objections du client. Enfin c’est le mémoire technique qui va vous permettre de gagner le maximum de points qui pourront aider à remporter votre appel d’offres. 

C'est un outil essentiel pour les réponses aux appels d'offres.

Car votre mémoire technique va être lu et noté pour pouvoir être comparé aux mémoires techniques des autres concurrents.

Il n’y a rien de pire pour un acheteur public de lire un mémoire technique « type » et sentir que l’entreprise n’a absolument pas pris la peine de répondre de manière pertinente à des points précis.

En savoir plus sur « Pourquoi faire un bon mémoire technique ? » 

Comment faire un bon mémoire technique pour répondre à un appel d'offres ?

Pour faire un bon mémoire technique, il vous faut cumuler plusieurs choses.

Tout d’abord il vous faut acquérir les bonnes compétences. C'est-à-dire veiller à ce que les équipes en charge de rédiger le mémoire soient correctement formées. Évidemment il faut disposer des compétences techniques liées à votre métier, mais c’est très loin d’être suffisant.

Elles doivent disposer de compétences juridiques, de compétences sur les bases du mémoire technique, le marketing de l’offre, sur la stratégie de réponse et enfin sur la démarche RSE.

Les critères autour des questions environnementales sont de plus en plus systématiques, il est important de savoir comment y répondre efficacement.

En plus des compétences, il vous faut une organisation performante permettant de dégager le temps nécessaire pour bien comprendre les attentes du client et poser des questions, du temps à la rédaction, le temps de relire les mémoires techniques et d’assurer un auto-contrôle.

 

Enfin il vous faudra connaître vos points forts. Une fois bien compris le besoin du client, vous allez devoir développer une argumentation écrite. Pour que cette argumentation soit la plus pertinente possible, vous devez connaitre vos points forts et vos atouts. C’est la clé pour aller chercher la meilleure note. Votre mémoire technique doit valoriser ce que l’acheteur va acheter chez vous et qu’il n’aura pas chez les autres, votre plus-value.

 

Maitriser les Compétences clés + Avoir une Organisation performante + Bien se connaitre

En savoir plus sur « Comment faire un bon mémoire technique » 

Le plan type d’un mémoire technique 

Le contenu de votre mémoire technique doit avant tout répondre aux critères du règlement de consultation.

En général on trouvera 5 grands points pour un plan type

  1. une page de garde,  
  2. un sommaire (automatique),
  3. un premier paragraphe avec un rappel de la compréhension du besoin
  4. Une courte présentation de la société 
  5. Puis on reprendra chaque critère et sous-critère détaillés dans le réglement de consultation

   

Soignez la mise en page de votre mémoire technique 

Soigner la mise en page de votre mémoire est une nécessité. Avec la dématérialisation des marchés publics, le marketing de votre offre devient encore plus important et plus technique.

En effet, votre mémoire va être transmis en PDF, il sera lu sur écran et / ou imprimé en noir et blanc ou avec un peu de chance en couleur. 

Dans ce contexte la mise en page de votre document doit être optimale. Attention de proposer une mise en page en rapport avec votre activité. À moins de répondre à un marché dans le domaine de la communication ou du marketing, composez une mise en page plus sobre et en rapport avec votre activité.

Ajouter des annexes vidéos à votre mémoire technique est un avantage. 

Découvrez nos conseils sur l'importance de la forme de votre mémoire technique.

 

Exemple de présentation d'un CV Exemple de présentation de l'entreprise Exemple de valorisation des références
Mise en page d'un mémoire technique pour les appels d'offres Mise en page d'un mémoire technique pour les appels d'offresMise en page d'un mémoire technique pour les appels d'offres Mise en page d'un mémoire technique pour les appels d'offres

Comment devenir expert dans la rédaction de mémoire technique pour répondre à un appel d'offres ? 

Odialis est le seul cabinet à proposer un parcours certifiant reconnu par l’État permettant de valider que les compétences sont bien acquises.

Il existe une certification professionnelle permettant de valider les compétences dans la rédaction de mémoires techniques performants. Cette certification est : CERTIFICATION RS 5243 DÉVELOPPER UNE EXPERTISE COMMERCIALE DANS LA RÉPONSE AUX MARCHES PUBLICS.

Cette certification comporte 5 modules de formations soit 35 heures en tout et pour tout et le parcours est sanctionné par un examen final.

 

Comment gagner du temps dans la rédaction du mémoire technique ?

Dans la plupart des cas il est possible de repartir avec 70% de votre mémoire technique.

Odialis a développé un service qui vous permet de créer votre mémoire technique en moins de 5 minutes.

Pour cela il suffit d’avoir rédigé des briques de mémoire type et un modèle pour ensuite les assembler rapidement en fonction des critères de notation.

Le temps ainsi gagné vous permettra de personnaliser le document afin de le rendre pertinent. Odialine vous permettra de gagrantir la qualité de vos mémoires techniques et quelque soit le rédacteur.

 

Des exemples ou trames de mémoires techniques spécifiques aux marchés publics 

Peut-on repartir d’exemples de mémoire technique déjà réalisé par d’autres ?

La réponse est oui et non.  L’exemple peut vous aider à mieux comprendre ce qu’est un mémoire technique, mais encore faut-il que ce soit un bon exemple. C’est comme pour les CV, chercher un modèle de CV type sans connaître les bases d’un bon mémoire technique ne vous rendra pas service.

Odialis vous propose des exemples de mémoire techniques pour vous aider à vous projeter. Ces exemples vous permettent de savoir dans quelle direction aller.

Pour aller plus loin « Quelles sont les composantes d’un mémoire technique »

 

Comprendre pourquoi notre mémoire technique n’a pas la meilleure note

Un des avantages des marchés publics est que l’acheteur a obligation de vous transmettre en cas de non-attribution un certain nombre d’informations sur les causes de votre rejet.

Article R2181-1 L’information des candidats non retenus est une obligation.

Conformément à l’article R. 2181-1 du code 33 (marchés classiques), dès qu’il décide de rejeter une candidature ou une offre, l’acheteur doit, tant en procédure formalisée qu’en procédure adaptée 34 et sans délai, notifier à chaque candidat ou soumissionnaire concerné le rejet de sa candidature ou de son offre en lui indiquant les motifs de rejet.

Les motifs doivent être suffisamment détaillés pour permettre au candidat de contester le rejet qui lui est opposé.

Si le candidat n'a pas reçu de décision de rejet ou si celle-ci est incomplète (motifs détaillés du rejet, nom de l'entreprise attributaire du marché, motifs du choix dans les cas où ils sont nécessaires), il peut demander à l'acheteur public de la lui transmettre ou de compléter la notification. L'acheteur doit lui répondre avant 15 jours.

Pour en savoir plus, retrouvez les exemples de jurisprudence

Pour aller plus loin « Rejet de mon offre marché public »

 

Les 7 clés pour gagner vos marchés publics

LES 7 CLÉS POUR GAGNER VOS MARCHÉS PUBLICS - Commandez le livre 

Accéder à la commande publique, savoir répondre efficacement aux appels d’offres publics est plus que jamais une priorité pour de nombreuses entreprises. 130 000 acheteurs publics publient environ 250 000 marchés par an, soit 685 par jour pour un total d’achat annuel d’environ 90 milliards d’euros. Plus simple à dire qu’à faire… Répondre à un marché public est avant tout un acte commercial qui ne s'improvise pas.

Objectif de l'ouvrage

Olivier DEMILLY, distille au travers de 7 clefs, les savoirs et techniques pour répondre efficacement aux marchés publics.

Par exemple, Comprendre les règles du jeu, Comprendre et savoir décrypter un dossier de consultation, Construire une stratégie de réponse, Apprendre de ses échecs tels sont des exemples de chapitres développés dans le livre.

« J’ai écris ce livre en pensant à celui que j’aurais aimé avoir quand j’ai démarré à répondre aux marchés publics. Et puis en faisant une recherche sur les livres marchés publics j’ai trouvé principalement des ouvrages sur l’approche juridique et rien vraiment sur une approche opérationnelle et commerciale de la réponse aux appels d’offre. »

En suivant au fil des pages les conseils proposés, les lecteurs augmenteront leurs taux de succès et ancreront dans la durée les clés du succès.

 

Vous souhaitez être accompagner sur votre mémoire technique ou avoir des informations complémentaires,

contactez-nous par mail ou au 09 81 06 53 70