Évolution des exigences du mémoire technique

Qu'est ce qu'un mémoire technique ?

Ce qu'on appelle aujourd'hui "mémoire technique", se trouve être en fait une évolution de la note méthodologique.
Pour répondre à un appel d'offre pour marchés publics, le mémoire technique est exigé de plus en plus systématiquement. Cette tendance a débuté il y a à peine un ou deux ans.
Son ancêtre était la note méthodologique qui servait à préciser à minima la prestation proposée. Il est

Petit à petit les exigences demandées ont évolué, et cela pour plusieurs raisons :
Professionnalisation de l'achat public : les collectivités mettant en place de véritables politiques de l'achat public. Elles souhaitent avoir le maximum d'information sur la capacité de l'entreprise à faire bien la prestation demandée.
L'obligation de retenir l'offre économiquement la plus avantageuse nécessite d'avoir une offre détaillée.

Le développement des critères comme le développement durable. En effet, l'insertion de clauses sociales, environnementales, innovation.... ont poussé les acheteurs à demander de plus en plus d'information et de plus en plus détaillée.
Un développement de la concurrence nécessitant des analyses plus fines.

Cette évolution dans les exigences a eu pour conséquence de revaloriser la note du MEMOIRE TECHNIQUE.

Odialis vous propose des formations mémoire technique pour répondre de manière efficace à tous vos appels d'offres !

La notation du mémoire technique

Il est de plus en plus courant de constater que la note du MEMOIRE TECHNIQUE oscille entre 40 et 60% de la note finale.

Nombreuses sont les entreprises que nous avons accompagnées et qui ont pu s'en rendre compte. En effet malgré une offre tarifaire agressive sur plusieurs marchés elles n'ont pas remporté l'affaire. En cause, la faible note obtenue sur leurs mémoires techniques.

Certaines entreprises (plutôt petites) ont gardé le réflexe de répondre uniquement sur la réponse technique en négligeant de détailler la méthodologie, les critères environnementaux...
Il faut reconnaitre néanmoins qu'à travers ces exigences les collectivités ont permis aux entreprises de prendre conscience de la nécessité d'intégrer ces critères dans leurs entreprises. Et par là de les rendre plus performantes.

Il règne donc une partie d'incompréhension entre les acheteurs publics et les entreprises sur le sujet.

Les collectivités recevant des réponses pas assez précises ou ne collant pas à la demande et des entreprises ne comprenant pas ce que souhaite l'acheteur et qui répondent de manière industrialisée.
Par exemple : Une entreprise de peinture ne savait pas que répondre à la question sur les dispositions qu'il fallait prendre pour diminuer les nuisances sonores dans le cadre de ses interventions dans des appartements HLM.

La question est : comment répondre au mieux à la demande en un minimum de temps puisque les délais de réponse ont tendance à réduire ?

Pour plus d'informations sur nos formations des marchés publics au mémoire technique ou pour plus de renseignements sur la  note méthodologique et mémoire techniquecontactez Odialis.